Du repérage au diagnostic

Le repérage

Repérer : c’est être attentif aux difficultés de l’enfant et les identifier pour informer un professionnel de santé. Les informations recensées l’aideront à poser ou non un diagnostic et au besoin prescrire des bilans ou examens.

Effectivement, ces difficultés peuvent être « passagères » ou « normales » pour l’âge de l’enfant ou dues à une autre cause (exemples : problème de vue, d’audition…). Cependant, il est important d’essayer de repérer très tôt les signes évocateurs de difficultés car cela permet un dépistage précoce qui a pour intérêt de :

  • Comprendre les difficultés de l’enfant, d’être bienveillant et de le rassurer,
  • Prévenir le retentissement de ces troubles sur le développement psychique et social de l’enfant : isolement, comportements agressifs, agitation, etc.,
  • Atténuer les répercussions de ces troubles sur les autres apprentissages dont la scolarité,
  • Permettre la prise en charge le plus tôt possible et la mieux adaptée pour faciliter les apprentissages, notamment l’entrée dans la lecture et l’écriture.

Une grande fatigabilité est pratiquement toujours présente, associée à une certaine lenteur.

Le diagnostic

Il permet de différencier un simple retard d’un trouble durable. Il nécessite la coordination de différents professionnels.

Face à ces difficultés, les parents doivent se rapprocher du médecin traitant, du pédiatre ou du médecin scolaire pour initier une démarche de diagnostic.

D’autres bilans complémentaires pourront être demandés, auprès de professionnels (orthophoniste, psychologue, ORL*, psychomotricien, orthoptiste, neuro-psychologue, ergothérapeute, etc.) suivant le trouble suspecté, afin de vérifier l’absence d’autres soucis de santé et/ou d’autres dysfonctionnements.

Plusieurs mois de suivi sont nécessaires pour poser le diagnostic.

En cas de troubles associés, le médecin pourra aussi adresser la famille vers le Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages (CRTLA) rattaché à un hôpital (en Vendée, il est rattaché au CHU de Nantes).

Le diagnostic des Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages (TSLA) permettra d’adapter la prise en charge comprenant :

  • La rééducation (orthophoniste, psychomotricien…),
  • L’accompagnement scolaire (projet pédagogique et aménagements),
  • Le suivi médical.

Pour accompagner et soutenir l’enfant, celui-ci doit être au centre de cette prise en charge. Elle nécessite des échanges et une coordination entre le médecin scolaire, les enseignants, les rééducateurs et la famille, tout cela dans une bonne entente.

Cinématique repérage des troubles DYS

Dans un premier temps, le médecin traitant prescrit un bilan orthophonique. Le bilan est réalisé par l’orthophoniste et sert à évaluer les troubles de l’enfant.

Le bilan orthophonique est à entreprendre impérativement le plus tôt possible et au moindre doute.

Le compte rendu du bilan orthophonique sera communiqué au médecin prescripteur et aux parents. Ces derniers doivent en fournir une copie au médecin scolaire pour solliciter des adaptations en fonction du besoin.

Ces comptes-rendu sont à conserver précieusement.

2 réponses sur « Du repérage au diagnostic »

Bonjour
J’habite aux sables d’olonne et suis dans le doute de troubles du comportement pour mon fils 13 ans
Quel spécialiste qui rencontrer aux sables dolonne?

Bonjour, Nous vous avons envoyé un mail avec des éléments de réponses. Au plaisir d’échanger avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *